Innover dans le domaine du handicap grâce à la co-création

Générer des idées à plusieurs pour améliorer le quotidien de personnes en situation de handicap. C’est le but de l’Innovation Booster Technology and Special Needs. Grâce à la collaboration de différents acteurs, un modèle a notamment été créé pour faciliter l’utilisation des plans de cuisson modernes par les personnes malvoyantes.

Les plans de cuisson vitrocéramique ou à induction que l’on connait aujourd’hui peuvent certes être utiles mais ne sont pas adaptés à tous. En effet, pour les personnes malvoyantes, difficile de s’y retrouver. «Localiser les boutons est un premier obstacle. Ensuite, lorsque l’on appuie sur l’un d’eux, le bip émit n'indique pas ce qui s'est passé. Pendant la cuisson, il n'est en outre pas possible de vérifier ni le stade de cuisson ni le niveau de chaleur des plaques», témoigne Luciano Butera, responsable du service Technologie et Innovation à la Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA).

Une difficulté qui a inspiré la FSA. «Nous recherchons en permanence des innovations techniques qui aident les utilisateurs malvoyants dans leur vie quotidienne. Nous pensons que ces solutions sont mieux développées lorsqu’elles sont initiées par des coopérations», explique Luciano Butera. En partenariat avec l’Université des Sciences appliquées et des Arts de Lucerne (HSLU), la fédération a ainsi répondu à un appel à projet lancé par l’Innovation Booster Technology and Special Needs en 2021 pour développer un système capable de permettre aux personnes malvoyantes de pouvoir cuisiner sans difficulté.

Innovation-Booster-Technology-and-special-needs-2

Des discussions à l’innovation concrète
Des recherches et collaborations menées est né un dispositif donnant intuitivement aux utilisateurs le retour tactile nécessaire. «L’appareil se fixe sur le plan de cuisson et remplace les commandes tactiles par un panneau composé de commandes traditionnelles telles que des cadrans, des boutons et des touches», explique Silvan Roth, chercheur et designer, ancien étudiant de la HSLU. L'appareil est modulaire et peut être utilisé sur autant de modèles différents de tables de cuisson que possible, en fonction des besoins spécifiques de l'utilisateur. Il peut également être configuré pour des personnes souffrant de problèmes d'articulations, de handicaps moteurs ou de troubles cognitifs.

Un partenaire industriel est actuellement recherché pour développer ce système à large échelle et l’adapter à d’autres situations. «Cette technologie ne se limite pas aux applications d'assistance. Les appareils où il y a beaucoup de poussière, d'eau ou de mauvaises conditions d'éclairage, où les travailleurs portent des équipements de protection comme des gants qui rendent l'utilisation d’un écran tactile difficile sont des exemples. Sur des machines complexes et de précision où il faut à la fois des réglages fins et une attention particulière aux mouvements, comme les appareils chirurgicaux, les postes de pilotages de véhicules ou les machines-outils à commande numérique en sont d’autres», explique Silvan Roth.

Innovation-Booster-Technology-and-special-needs

Rassembler différents acteurs et favoriser les idées nouvelles
L'objectif de l'Innovation Booster Technology and Special Needs est d'encourager le développement de projets innovants dans le domaine du handicap en Suisse. Lors d’ateliers d'évaluation des besoins, les personnes vivant avec un handicap réfléchissent à leurs besoins réels, échangent avec d’autres participants et définissent ensemble des priorités. Ensuite, des ateliers d'idéation permettent aux participants de rencontrer d'autres personnes, intéressées par le sujet et désireuses de co-développer des solutions. «Ces processus participatifs permettent aux utilisateurs finaux, principalement des personnes handicapées, mais aussi des proches aidants ou des accompagnants, de faire partie du processus de conception, de développement et d'évaluation des projets», précise Noémie Moulin, coordinatrice de projet de l’Innovation Booster Technology and Special Needs. Après deux ans d'activité, plus de trente idées ont déjà été soutenues dans ce domaine.

Des idées ont germé dans bien d’autres domaines aussi. Innosuisse soutient actuellement 18 Innovation Booster, dans des thématiques aussi variées que le sport, la foodtech, la robotique ou l’énergie. Ce programme veut faciliter les échanges et la co-création d’idées radicales entre des acteurs qui ne se rencontreraient peut-être pas autrement. «Les grands défis sociétaux actuels exigent que des personnes issues des secteurs de l'entreprenariat, de la recherche et du public travaillent ensemble pour essayer de développer de nouvelles solutions viables, réalisables et souhaitables», explique Emile Dupont, responsable de Transfert et de Savoir à Innosuisse.

Innovation-booster-foodtech

Plus d’informations

Dernière modification 13.06.2023

Début de la page

Innovation-Booster-Technology-and-special-needs-3

Noémie Moulin, coordinatrice de projet de l’Innovation Booster Technology and Special Needs, Silvan Roth, chercheur et designer et Luciano Butera, responsable du service Technologie et Innovation à la Fédération suisse des aveugles et malvoyants

https://www.innosuisse.ch/content/inno/fr/home/success-stories/projektbeispiele/innovationsprojekte/innovation-booster-technology-and-special-needs.html