Du collyre contre le glaucome

Le glaucome, maladie dégénérative du nerf optique, est la deuxième cause de cécité la plus fréquente, après la cataracte. En Suisse, plus de 100 000 personnes sont atteintes d’un glaucome ; dans le monde, plus de 64 millions sont concernées. Les lésions des cellules visuelles et nerveuses sont causées, d’une part, par une mauvaise irrigation sanguine de l’oeil, laquelle entraîne des carences en oxygène et en nutriments des tissus et, d’autre part, une élimination insuffisante des fibres nocives. « Il est urgent de trouver une thérapie plus efficace pour traiter ce groupe de maladies oculaires pouvant entraîner des dommages irréversibles des fibres nerveuses », déclare le Docteur Paola Atzei, cheffe de projet chez Topadur Pharma SA.

Topadur est partenaire de mise en valeur d'un projet d'innovation soutenu par Innosuisse
Une collaboratrice scientifique de Topadur analyse les effets d’un nouveau principe actif.

Les médicaments jusqu’à présent utilisés pour traiter le glaucome visent à réduire la pression intraoculaire. Or, moins de la moitié des patients atteints de glaucome présentent une élévation de la pression intraoculaire, tout au moins au début de la maladie. La spécialiste en neuro-immunologie explique que la circulation sanguine joue également un rôle important dans le glaucome. Ces deux facteurs s’influencent, en effet, mutuellement. « Si l’on parvient à réguler la microcirculation dans les vaisseaux de l’oeil et à améliorer la circulation sanguine, la pression intraoculaire diminue alors et la bonne santé des yeux est préservée. »


« Nous sommes une petite entreprise se mouvant dans un environnement international – il est donc important que nos recherches aillent bon train. »

Paola Atzei, cheffe de projet chez Topadur Pharma SA


Avec le soutien d’Innosuisse et en collaboration avec l’Université de Zurich et l’Institut d’ophtalmologie moléculaire et clinique de l’Hôpital universitaire de Bâle, la start-up suisse Topadur recherche un nouveau principe actif qui améliore la microcirculation dans l’oeil et élimine les fibres. Le collyre correspondant devrait être sur le marché en 2026.

Dernière modification 18.05.2020

Début de la page

Contact

Paola Atzei

Cheffe de projet chez Topadur Pharma SA
Site web

Imprimer contact

https://www.innosuisse.ch/content/inno/fr/home/resultats-et-impact/exemples-des-activites-de-soutien/projets-dinnovation/collyre-contre-le-glaucome.html