Aujourd’hui en Suisse, demain à l’international

Lancée en 2018, la start-up AgroSustain franchit les étapes de sa croissance avec succès. A travers différents soutiens qu’offre Innosuisse aux jeunes chercheurs, cette entreprise vise la commercialisation de pesticides biologiques obtenus à partir d’extraits végétaux.

En achetant une barquette de fraises, il n’est pas rare de retrouver quelques fruits flétris ou même déjà décomposés. Ainsi, qui ne souhaiterait pas que les fraises consommées soient intactes et qu’elles se conservent bien plus longtemps que d’habitude? Ce sont les vertueuses ambitions de la start-up lausannoise AgroSustain.

A son origine, le Dr Olga Dubey. C’est à la fin d’un doctorat obtenu à l’Université de Lausanne que cette dynamique chercheuse décide de concrétiser une découverte faite durant ses années de recherches. La jeune femme a en effet mis au jour un composé d’origine naturelle capable de lutter contre les champignons phytopathogènes qui endommagent de nombreux fruits et légumes. Elle décide d’en faire un produit qui sera à terme distribué à large échelle. «Les déchets alimentaires sont l’un des pires fléaux du 21e siècle. En permettant une meilleure et plus longue conservation des fruits et légumes, nous souhaiterions, à travers notre projet AgroSustain, améliorer la situation. L’agriculture, tout comme les consommateurs pourraient en profiter», explique-t-elle.

Dans un premier temps, la start-up a reçu le soutien du programme de financement BRIDGE, développé en commun par Innosuisse et le Fonds national suisse (FNS) et qui s’adresse à des chercheurs dont les concepts se situent à la frontière entre la recherche et l’innovation. Aujourd’hui, elle peut poursuivre son développement grâce aux offres Start-up coaching d’Innosuisse. Une véritable aubaine pour la scientifique: «De nombreuses options sont proposées par cette organisation d’encouragement à l’innovation pour soutenir les start-up. Elles permettent de définir les meilleures solutions pour lancer un produit sur le marché avec le soutien précieux d’experts reconnus d’Innosuisse.»

Bridge_AgroSustain_OlgaDubey_23

Forte de cette expérience, la jeune pousse, qui compte aujourd’hui cinq employés, a pu approcher ses premiers clients et démarrer une phase de tests. Alors que le marché suisse lui tend déjà les bras, AgroSustain ne compte pas s’arrêter-là. L’entreprise a des ambitions internationales et lorgne déjà du côté de la Russie, de l’Allemagne, de l’Espagne, de la Grande-Bretagne ou des Etats-Unis. «L’objectif est de lancer notre produit à grande échelle en 2022», se réjouit Olga Dubey.

Texte: Johanne Stettler

Dernière modification 12.12.2019

Début de la page

https://www.innosuisse.ch/content/inno/fr/home/resultateundwirkung/projektbeispiele/start-up/agrosustain.html