Upcycling des batteries au lithium pour une e-mobilité préservant les ressources

image-libattion-wiederverwendbare-akkus

Une jeune entreprise de Zurich intègre une technologie de batteries circulaire dans l'électromobilité. Elle favorise ainsi un fonctionnement plus durable des batteries. Avec le soutien d'Innosuisse, elle collabore avec des Instituts de Recherche pour développer des solutions d'avant-garde

Libattion a été fondée en 2018 par Stefan et Nicolas Bahamonde. Leur objectif:  concevoir une chaîne de valeur durable pour les batteries afin d'accélérer la transition vers une électromobilité respectueuse de l'environnement. «Nous avons toujours voulu réutiliser les batteries usagées des véhicules électriques», explique Stefan Bahamonde, cofondateur et CEO de Libattion. La circularité est un thème central depuis le début.

Donner une seconde vie aux batteries lithium-ion
L'accent est mis sur la revalorisation (upcycling en anglais) des batteries. Libattion n'utilise que des batteries performantes provenant de fabricants renommés tels que Samsung ou Panasonic. Avant que les batteries ne redeviennent des biens commerciaux précieux grâce à leur revalorisation, Libattion vérifie soigneusement l'état technique des batteries usagées à l'aide de différents critères. Ils assemblent ensuite des packs de batteries intelligents à l'aide d'un robot de soudage automatisé. Le principal produit s'appelle e-Bricks, un pack de batteries intelligent de 2,5 kWh. Ces packs de batteries sont ensuite installés dans des véhicules électriques légers pour les clients. Les domaines d'application sont partout où des blocs de batteries au lithium haute performance sont nécessaires, comme dans les chariots élévateurs à fourche ou les voiturettes de golf. À cette fin, l'entreprise utilise une carte de circuit imprimé développée en interne pour la connectivité des données, ainsi qu’un système de gestion de batterie avec les capteurs nécessaires. Cela signifie que les packs de batteries interchangeables sont sûrs, même dans les environnements difficiles. Ils peuvent par exemple remplacer les moteurs diesel en association avec un onduleur, comme le montre un projet en cours avec les CFF.

image-libattion-e-bricks.JPG

Avec le service «Battery as a Service», Libattion va encore plus loin. Cette approche de l'économie circulaire signifie que la responsabilité incombe au fournisseur tout au long du cycle de vie du produit. Ainsi, ils peuvent prolonger la durée de vie des batteries en surveillant constamment leur état et en effectuant un entretien régulier. Vendre la performance du produit plutôt que le produit lui-même présente des avantages pour les entreprises et les consommateurs qui vont bien au-delà de la commodité et de la flexibilité. L'économie circulaire est un système régénérateur dans lequel l'utilisation des ressources et les déchets, les émissions et les pertes d'énergie sont réduits au minimum en ralentissant, en fermant et en rétrécissant les cycles énergétiques et matériels. Le modèle «Product as a Service» (PaaS) est donc un élément essentiel sur la voie de l'économie circulaire en ralentissant les cycles des matériaux.

La qualité de l'entretien des batteries est cruciale. Pour ce faire, Libattion a développé une plateforme numérique permettant de suivre toutes les données relatives aux batteries et de proposer une maintenance prédictive à ses clients. «Notre solution est basée sur la revalorisation et la batterie offerte en tant que service. Cela permet de réduire l'empreinte carbone de 160 kg de CO2 / kWh par rapport aux batteries au lithium classiques», explique Stefan Bahamonde, cofondateur et CEO de Libattion.

Les coopérations jouent un rôle important
Les choses bougent chez Libattion. À ce jour, la jeune entreprise compte dix clients industriels (B2B) en Suisse et en Allemagne dans les secteurs de l'e-mobilité légère et des machines industrielles. Jusqu'à présent, environ 300 kWh de batteries revalorisées ont été vendus. Toutes les batteries sont connectées à la plateforme cloud de Libattion afin que toutes les données relatives aux batteries puissent être contrôlées à distance. Plus le nombre de batteries connectées est élevé, plus les algorithmes de données permettant de déterminer leur état de santé sont performants.

Les coopérations jouent un rôle important dans la mise en œuvre d'une économie circulaire. Libattion travaille avec les services publics d'énergie pour la distribution. Dans les entreprises de recyclage telles que Batrec Industrie AG et Librec AG, ils s'approvisionnent en batteries. Les collaborations avec les Hautes Écoles Spécialisées et les Instituts de Recherche tels que la BFH, FHNW et CSEM, sont un élément important pour valider la technologie et son application sûre. Innosuisse encourage cette coopération et contribue aux coûts du projet. Le projet d'innovation scientifique permet à Libattion de tester le modèle «Battery as a Service», dans lequel les batteries ne sont pas vendues, mais proposées par le biais d'un abonnement mensuel. «Grâce à Innosuisse, nous pouvons utiliser les e-Bricks dans les mini-balayeuses de la ville de Winterthur et valider le nouveau modèle commercial innovant», déclare Stefan Bahamonde.

Une vision ambitieuse
D'ici 2030, Libattion prévoit de produire 150’000 kWh de batteries revalorisées, évitant par ce biais 23’400 tonnes de CO2, soit l'équivalent des émissions annuelles moyennes de CO2 de 5’500 habitants en Suisse. Pour couvrir les capacités jusqu'en 2030, l'équipe construit une usine de production entièrement automatisée pour les accumulateurs. L'objectif est de pouvoir proposer à l'avenir des systèmes de batteries plus grands pour le stockage de l'énergie lors des pics de consommation et de production d’énergie renouvelable.

Dernière modification 18.08.2021

Début de la page

Contact

Stefan Bahamond
Cofondateur et CEO de libattion AG

Site web

Imprimer contact

image-libattion-nicolas-und-stefan-bahamode

L'équipe de libattion

https://www.innosuisse.ch/content/inno/fr/home/encouragement-exemples-informations/exemples-des-activites-de-soutien/projets-dinnovation/libattion.html